Mixer pour des break danseurs

Date 14-11-2007 19:20:00 | Sujet : Articles

Image originale
Afin d'apporter de l'eau au moulin de notre site préféré, je(dj Olive) me lance donc dans la rédaction d'un article partant de ma petite expérience de DJ pour des B Boy's et en Battle.

Avant toute chose je tiens quand même à rappeler qu'il fut un temps (comme dit C Aznavour), à l'age d'or du Hip Hop, ou Djing, Rap, Graph et Break Danse ne faisaient qu'un.

C'était l'époque des "block party" même en France...
C'était mieux ou pas ? J'ai mon avis et je le garde pour moi. De toute façon à cette époque, j'habitais au milieu des champs de maïs (ce qui est toujours le cas d'ailleurs) et je n'avais d'oreilles que pour Renaud et Dire Straits (au point d'en user littéralement plusieurs cassettes audio dont le fameux live "Alchemy")

Aujourd'hui le break existe par lui même et pour lui même. A un point tel qu'on peut presque le classer comme un sport à part entière. Combien de Mamans inscrivent leurs rejetons à "du hip hop" et les emmènent faire leur Battle du samedi après midi comme d'autre emmène leur fiston au foot ou au tennis.

Et c'est là que vous, vous rentrez en scène avec vos CD en vinyle (véridique) et vos platines (ça existe encore ça, où est ce que vous achetez des diamants?).

Je vais essayer de vous dire ce que j'aurais aimé savoir AVANT de me prendre un râteau magistral lors de mon premier mix pour les B Boys. (je m'excuse encore auprès d'eux de ma médiocrité)

Je vais découper ça en trois parties:


I) Les points communs au mix de Battle et au mix pour un Crew de B Boy's:

- Vous pourrez passer du Rap, de la Funk, de l'électro, des break beat pur (vos disques de practice pour le scratch), de la break beat (genre musical "techno"), de la fusion électrorap, de l'afro, de la disco funk etc… Un seul impératif, si vos morceaux sont en dessous des 100 BPM vous pouvez les laisser à la maison (sauf pour certaines catégories de Battle "debout") pour vous faire une idée voyer ici
http://www.goodka.com/dj-goodka/breaks-beats.html
c'est un must ( cet avis n'engage que moi) pour les Battle de danse ne pas hésiter à le contacter si vous manquez de galettes.
Ou la http://www.stylehiphop.com/breakbeat.php

Pour vous y retrouver dans les catégories de danse c'est ici fr.wikipedia.org/wiki/Br#17D84D
N'oubliez pas que vos platines ont un pitch. Il n'est pas rare que des morceaux déjà speed genre NWA soit "pitchés" au taquet (en ce qui me concerne +8). Au début ça fait drôle, c'est même désagréable lorsque l'on joue un morceau que l'on aime bien et qu'il est déformé de la sorte. Ce n'est pas grave, oubliez vos principes vous êtes là pour les B Boy's et le public aussi. Les sons, ils s'en moquent un peu (euphémisme) du moment que ça boost.

- Avant de vous jeter dans le bain aller voir des Battles, aller voir "votre" crew à l'entraînement, écoutez attentivement les sons. Ne prenez pas peur si ce que vous entendez n'a rien de "hip hop", la plupart ne savent même pas ce que c'est. Si on vous presse d'entrer en action et que vous ne vous sentez pas d'attaque, prétextez un problème technique pour être ok lors de votre première.

C'est reculer pour mieux sauter, même si vous êtes super impatient de passer à l'action. Un petit mensonge vaudra mieux qu'une grosse déception de part et d'autre. (vous aiderez une mamie à traverser la rue dans la semaine et votre compteur de péchés reviendra à zéro, haha).


II) Mixer pour un crew à l'entraînement:

- Amener des munitions, les gars sont jeunes et pleins d'énergie à revendre. Danser tout un après midi voir plus ne leur fait pas peur.

- Penser à protéger votre matos des figures mal contrôlées et des crétins qui viennent poser leurs pattes sur vos platines et par la même vous niquer un skud (vécu, un gars est carrément venu s'accouder sur une des platines !)

- Pensez à lever la tête de vos platines pour regarder les danseurs, vous verrez vite si vous êtes dans le vrai.

- Faite une liste des morceaux que vous avez sélectionné (genre tableau Excel), garder un stylo à portée de main et n'hésiter pas à annoter les morceaux (genre Pitch + 6, tuerie, Daubé etc..) Vous vous constituerez ainsi au fils du temps un Bac affûté pour les B Boy's.

- Lors des entraînements c'est l'endroit idéal pour alterner valeurs sûres et "test" grandeur nature. En vu des Battle.




III) Les spécificités au mix de Battle:

Ici un Battle ou j'ai pris beaucoup de plaisir avec Vincent DJ de FAMAS Système. (on est sous les parasols, mine de rien ça tapait dur ce WE)



- Une fois que c'est parti ça enchaîne à un rythme assez élevé.

- Gérer bien la longueur des morceaux que vous balancés. Shame on you si en plein enchaînement au sol vous êtes bout de piste. Le regard du danseur coupé dans son élan vous en dira plus qu'un long discours.

- Essayer d'être deux aux platines, surtout à vos débuts, ce sera moins speed, plus convivial et vous pouvez mieux sélectionner vos morceaux.

- Baisser bien le son, voir couper tout quand le MC parle pour ne pas couvrir sa voie.

- Préparer votre bac en fonction des catégories présentes au Battle (revoir Wiki), combien d'inscrit (ce qui détermine la durée du mix)

- Penser aussi aux spectateurs, certes ils sont là pour les danseurs, mais la qualité des sons ne nuit pas. Varier les styles musicaux et ayez une pensée pour le mouvement hip hop. Voir des mamans qui bougent la tête sur LOTU c'est gooooood.

Afin de vous donner une idée de l'objectif à atteindre si vous voulez devenir "un tout bon" vous pouvez écouter les interviews plus qu'instructive ici pour DJ Siens.

http://www.wegofunk.com/Interview-Dj- ... herche-du-break_a348.html

Et cerise sur le gâteau DJ Goodka a très gentiment accepté de m'aider pour cet article et il vous livre ci après un commentaire personnel sur l'activité du mix pour les Battles de danse.

Mixer en Battle est quelque chose de pointu si on veut le faire correctement. Il faut connaître l'histoire du mouvement. Quasiment tous les genres musicaux peuvent trouver place dans un mix de break danse. L'essentiel étant d'en capter la moelle, c'est-à-dire le break qui correspondra au B Boys. C'est ce que faisaient les pionniers tel Cool Herc, A Bambaataa etc..

Ensuite pour accélérer les musiques, il y a des règles, on n'accélère pas comme cela. Il y a des morceaux qui passent et d'autres qui ne passent pas, si la voix du rappeur ressemble à Mickey mousse, ce n'est pas bon.
On accélère aussi selon un rythme, celui de la danse.

La plupart des Djs de break sont des breakers de base, moi dj siens, taj mahal et autres. Il faut comprendre la danse et danser dans sa tête pour comprendre les danseurs et leur donner les bons morceaux au bon rythme


Vinylement Votre Olive.



Cet article provient de Turntablism972
http://www.turntablism972.com

L'adresse de cet article est :
http://www.turntablism972.com/modules/AMS/article.php?storyid=115