Le Mixage Harmonique

Date 27-01-2009 19:20:00 | Sujet : Articles

Ceci est le premier article d'une série consacrée aux techniques de mixage. Il s'adresse cependant aux personnes ayant déjà des connaissances en la matière, et ne se veut en aucun cas un article pour les plus novices d'entre vous. Pour être plus clair vous n'apprendrez pas ici à caler vos disques, ni comment placer votre mix. En revanche, cet article à pour ambition d'être l'un des rares documents en francais sur le mixage harmonique. J'espère que vous prendrez autant de plaisir à le lire, que j'en aurais eu, à vous le préparer.

Bonne Lecture!

Dj Boogystyle
Introduction

Le mixage harmonique est une technique de mixage avancée permettant des transitions complexes. Basé sur la théorie musicale, cette technique fera sans aucun doute évoluer vos mixs vers des sets de grandes qualités.

Nombreux Dj connus de la scène électronique ont recourt à cette méthode. Si cette technique est particulièrement adaptée aux styles de musiques électroniques, elle n'en reste pas moins un atout pour tous les DJ.

Un peu de théorie

Si tout comme moi vous n'avez aucune connaissance en théorie musicale ce chapitre tend à combler cette lacune.
Je vous encourage cependant à ne pas vous arrêtez là et à poursuivre par vous même cette introduction théorique.


Notion d'échelle

Une échelle musicale est un arrangement de fréquences sonores (aussi appelées hauteurs). Chaque hauteur d'une échelle s'appelle un degré. Chaque degré est classé suivant son nom et fréquence sur l'échelle musicale.
La plupart des échelles associent le nom des degrés avec leur fréquence sur une octave seulement, en sachant que grâce aux équivalences, les degrés d'une échelle peuvent être joués dans n'importe quel octave tout en gardant la même fonction musicale dans l'échelle.

Echelle Diatonique

Le prototype de tous les systèmes d'échelles, dans les pays de l'ouest, est l'échelle diatonique. Elle a sept hauteurs nommées par les sept lettres C, D, E, F, G, A et B correspondant aux sept degrés. Chaque degré de l'échelle diatonique est appelé Tonique(1), Sus-tonique(2), médiante(3), Sous-dominante(4), Dominante(5), Sous-médiante ou Sus-dominante(6), et Sensible(7). Ou encore de manière plus familière en France par les "syllabes de solmisations" do, re, mi, fa, sol, la, si.

L'échelle diatonique comporte deux grandeurs d'intervalle, le demi intervalle et l'intervalle plein. Deux demis intervalles égalant un intervalle plein. On appelle aussi ces intervalles ton et demi-ton.

L'ordre des intervalles et le degré de départ sont les caractéristiques identifiant l'échelle diatonique indépendemment de la hauteur de départ.

L'ordre des intervalles est le suivant {2,2,1,2,2,2,1}.

Notez ici le caractère asymétrique de l'échelle. Sans cette asymétrie il nous serait difficile de s'orienter dans l'échelle. Cette asymétrie est visible sur les touches de piano.


Image originale


Image originale


Gammes Majeures et Mineures

Un autre nom de l'échelle diatonique est la gamme majeure. La gamme mineure elle conserve les intervalles de l'échelle diatonique, mais commence sur le 6eme degré. Grace au cercle suivant représentant l'échelle diatonique, on peut clairement voir que la gamme mineure partage les mêmes degrés que la gamme majeure, seul le degré de départ fait la différence. La gamme mineure partageant les mêmes degrés qu'une gamme majeure, est dite "relative". Ainsi la gamme de DO majeur (C maj) a pour mineure relative la gamme de LA mineur (A-).

Modes

Commencer sa gamme sur un degré différent que les degrés 1 et 6 produit des gammes autres que la gamme majeure et mineure, mais qui partagent toujours l'échelle diatonique. C'est ce que l'on appelle les modes. Notez que la gamme majeure est synonyme du mode Ionian et la gamme mineure du mode Aeolian.

Les noms ont été attribués arbitrairement par les théoriciens francais du 17eme siècle en fonction d'ancienne régions de la Grèce antique.

Les modes étaient auparavant utilisés pour ajouter structure et forme à une composition, cependant aujourd'hui l'intérêt pour les modes a fortement diminué laissant place à la transposition de clés (on y vient )


Echelle chromatique

L'échelle chromatique étend l'échelle diatonique en décomposant les intervalles en demi-tons et en ajoutant ces demis tons à l'échelle.

Le symbole # (dièse ou sharp en anglais) augmente un degré diatonique par 1/2 ton, à l'inverse b (bémol ou flat en anglais) diminue d'un demi ton un degré diatonique. Un C# sera donc identique à un Db

Il existe donc 12 degrés dans l'échelle chromatique, on le voit clairement encore une fois sur les notes de piano les touches noires étant les degrés ajoutés à l'échelle diatonique.


Transposition

Si une échelle est commencée sur n'importe quel autre degré chromatique que C, on parle alors de transposition. Cela est possible à partir du moment où on garde les intervalles de la gamme diatonique indépendemment du degré de départ. Le degré sur lequel commence l'échelle diatonique est alors appelé Tonalité (Key en anglais). Par exemple pour conserver l'échelle diatonique en partant de G il faut introduire F#, c'est la Tonalité de G.

Armure

Les armures permettent de simplifier l'écriture musicale, en reportant toutes les altérations en début de partition, on peut ainsi déterminer la tonalité du morceau en lisant l'armure.

Pour reprendre l'exemple précédent, si on a un dièse à l'armure(il sera placé sur la ligne du Fa), nous sommes donc en tonalité de Sol Majeur (G).

Ci-dessous un tableau avec les différentes armures et la tonalité correspondante.


Image originale




Relation entre diférentes tonalités

Chaque tonalité est compatible avec un nombre limité de tonalité différentes et c'est sur ce principe que repose le mixage harmonique. Pour vulgariser la chose on peut dire que les tonalités sont compatibles avec les tonalités différentes qui possèdent un maximum de degrés identiques. Ainsi si vous avez bien suit on peut facilement dire qu'une tonalité majeure sera compatible avec sa mineure relative (évidemment ce sont les mêmes degrés!). Ensuite une tonalité quelconque sera compatible avec les tonalités commencant par sa quarte (sub-dominante) ou sa quinte (dominante). Ainsi pour la tonalité de Do Majeur:

C D E F G A B C
. . . 4 5 . . .

CMaj sera compatible avec FMaj et GMaj!

Vous remarquerez que FMaj et GMaj n'introduisent qu'une altération par rapport à aux degrés de CMaj, tous les degrés sont donc identiques sauf 1. On parle dans ce cas là de modulation.

De la même manière différents mode partageant la même tonique seront (a priori, car il y a des exceptions!) compatibles entre eux. Ainsi un D Maj Ionian sera proche de D Maj Lydian, ces deux modes aillant seulement une notes différente encore une fois. Je vous sens septique! Allez reprenons l'exemple :

DMaj Ionian signifie qu'on est en tonalité de Ré Majeur et qu'on commence par le premier degré (mode Ionian), il faut évidemment garder l'échelle diatonique( (1,1,1/2,1,1,1,1/2) on a donc :

D (+1ton) E (+1ton) F# (+1/2ton) G (+1ton) A (+1ton) B (+1ton) C# (+1/ton) D(à l'octave)

Si on commence cette meme gamme sur le 4eme degré (DMaj Lydian) cela nous donne:

G (+1ton) A (+1ton) B (+1/2ton) C (+1ton) D (+1ton) E (+1ton) F# (+1/ton) G(à l'octave)

On obtient bien une seule note de différence.

Maintenant si vous êtes observateur, vous aurez remarqué que DMaj Lydian partage également les mêmes notes que la gamme de GMaj! Cela multiplie d'autant plus les possibilités d'interactions entre différentes tonalités et différents modes.

Rassurez-vous tout de même, le mix harmonique ne nécessite pas de savoir tout ca!

Tableau et récapitulatif

Voilà ce petit préambule théorique aura j'espère eu le mérite de vous faire comprendre la notion de tonalité. Je me répète, mais il est important de comprendre que je suis moi-même loin d'être un théoricien et que ce que j'ai écrit plus haut demande à être approfondit. Je tiens aussi ici à m'excuser si des erreurs (j'espère minimes) se sont glissé dans les explications, j'ai pris pour base de nombreuses sources en anglais que je vous ai traduit et arrangé ici, d'où peut être des erreurs sur les termes exact en francais.

Donc avant de passer au vif du sujet avec les principes du mix harmonique, voici un tableau qui fait le lien entre la théorie musicale et ce que nous allons voir sur les techniques de mixages. Je ferais donc par la suite constamment référence à ce tableau dans la suite de l'article.



















































































































































Tonalité Majeure Armure Accord Majeur Accord Mineur 1st 2nd
9th
3rd
10th
4th
11th
5th 6th
13th
7th Octave
C C E G C Eb G C D E F G A B C
Db b b b b b Db F Ab Db Fb Ab Db Eb F Gb Ab Bb C Db
D # # D F# A D F A D E F# G A B C# D
Eb b b b Eb G Bb Eb Gb Bb Eb F G Ab Bb C D Eb
E # # # # E G# B E G B E F# G# A B C# D# E
F b F A C F Ab C F G A Bb C D E F
F# # # # # # # F# A# C# F# A C# F# G# A# B C# D# E# F#
Gb b b b b b b Gb Bb Db Gb Bbb Db Gb Ab Bb Cb Db Eb F Gb
G # G B D G Bb D G A B C D E F# G
Ab b b b b Ab C Eb Ab Cb Eb Ab Bb C Db Eb F G Ab
A # # # A C# E A C E A B C# D E F# G# A
Bb b b Bb D F Bb Db F Bb C D Eb F G A Bb
B # # # # # B D# F# B D F# B C# D# E F# G# A# B





Le Mix Harmonique

C'est l'évolution logique du beat mixing : mixer les tonalités! Effectivement quand on apprend à mixer on apprend au départ à mixer au tempo, mais tout naturellement on s'apercoit qu'avoir deux morceaux au même tempo ne fait pas un bon mix! instinctivement le DJ se met à mixer en respectant la construction des morceaux, mais même alors des clash de tonalités peuvent réduire à néant tous les efforts précédents. Beaucoup de DJ sans le savoir, en sélectionnant leur disques à mixer, le font suivant un critère de tonalité, car l'être humain a une sensibilité naturelle aux harmonies musicales et un bon DJ se rendra compte de lui-même que bien calé deux morceaux ne passent pas forcément ensemble.

Evidemment il a la solution d'utiliser uniquement les parties rythmiques des morceaux pour effectuer un mix, mais en plus d'être fatalement prévisible voir monotone, cette facon de mixer ne garantie pas un mix cohérent. Car mixer des morceaux de manière harmonique, c'est assurer une continuité musicale à son set.

Donc avec cette technique, deux objectifs peuvent être atteint, premièrement mixer des parties mélodiques entre elles et deuxièmement faire évoluer son set de facon musicale.

ALors je vois déjà ceux qui se disent "ca va! Je sais reconnaitre si des morceaux vont bien ensemble ou non!" et il est clair que personne n'a attendu cette méthode pour faire des mixs cohérent avec des parties mélodiques mixé! Cependant, pour en arriver là il aura certainement fallut essayer de manière quasi aléatoire un nombre important de morceaux pour trouver ceux qui passent ensemble. Cette méthode n'est donc qu'un outil de plus au DJ pour sélectionner judicieusement ses titres, au même titre que le BPM. Tout comme n'importe quel outil il est libre à l'utilisateur de l'utiliser ou non! J'entends par là que les règles qui vont suivre sont faites pour être violé! Si deux morceaux passent parfaitement ensemble à votre oreille, faites-vous confiance!



Prerequis au mix Harmonique: La Tonalité

Tout comme pour le beatmatching qui nécessite des notions de rythmes ou BPM, le mix harmonique repose sur la connaissance de la tonalité des morceaux. Pour le beatmatching on choisira, soit de calculer le BPM à la main, soit de le faire par un logiciel, soit de le faire au feeling etc. il en est de même pour la reconnaissance de la tonalité d'un morceau. Les chapitres suivants détaillent les différentes méthodes pour trouver la tonalité d'un morceau. Tout comme pour le BPM je suis persuadé que chaque méthode aura ses partisans.


- A L'aide d'un piano:

Si vous avez un piano chez vous c'est idéal, mais n'importe quel logiciel ou VSTi émulant un piano ou synthétiseur fera l'affaire. Afin d'avoir de meilleurs résultats évitez tout de même les émulations avec vibrato ou autres effets.

Il n'est pas nécessaire de savoir jouer du piano pour trouver la tonalité d'un morceau, une paire d'oreille bien entretenue sera largement suffisant.

Lancez donc le morceau dont vous voulez identifier la tonalité pitch à 0% (très important), et jouez simultanément chacune des notes de piano (parmi les 12 notes d'une octave). Celle qui vous semblera le mieux s'intégrer au morceau est très certainement la tonalité! Pour en être sur essayez de jouer la dominante (7 demis ton plus haut) ou la sous dominante (5 demis ton plus haut), si aucune de ces deux autres ton ne vous semble mieux, alors on peut considérer que vous avez trouvé la Tonale.

Reste à déterminer si nous sommes en gamme majeure ou mineure. Pour ce faire, jouer simplement la triade Majeure (Tonale ; +4 demis Tons; +3 demis Tons) ou la triade mineure (Tonale; +3 demis tons; +4 demis tons) en vous aidant du tableau plus haut par exemple. Encore une fois l'accort qui ce fond le mieux dans le morceau vous dira si vous êtes en gamme majeure ou mineure.

Entraînez-vous et penser à refaire certains des premiers morceaux que vous aurez analysé, car certainement le manque d'expérience vous aura fait faire quelques erreurs. Vous allez sûrement prendre un peu de temps au départ, mais l'oreille s'entraînant vous devriez trouver les tonalités plus rapidement, ainsi que d'obtenir une plus grande quantité de résultats juste.

- Détection par Logiciel:

Il existe de nombreux logiciels aujourd'hui qui permettent de trouver automatiquement la tonalité d'un morceau.

Parmi eux on nottera:

-Mixed In Key: Logiciel payant, développé en partenariat avec Allen & Health, donne 95% de réussite à la détection de tonalité, calcule le BPM de facon précise et permet d'enregistrer les résultats sur les ID3Tag de vos MP3, ou dans le nom de vos fichier wav. Nécessite une connexion internet.

-Rapid Evolution: Logiciel gratuit, comme le précédent permet la détection de la tonalité, du BPM et inclus les outils pour le trouver vous-même, c'est-à-dire compteur BPM manuel et une émulation de piano.

Pour avoir testé les deux je trouve mixed in Key plus performant et précis au niveau de la détection de tonalité et de BPM.

Maintenant rapid evolution comporte de gros avantages au niveau du classement. La détection semble prendre plus de temps sur rapid evolution que sur mixed in Key.

D'autres logiciels gratuit et payant existent pour ne pas l'avoir testé je ne les cites pas ici.

Mix harmonique: La base

Bien nous savons maintenant identifier la tonalité des morceaux et ensuite? Ceux qui ont lu la partie théorique doivent bien s'en douter, maintenant que l'on a la tonalité de chaque morceau il nous est possible de choisir les morceaux parmi leur affinité harmonique!

Rassurez vous pas la peine de connaitre toute la théorie par coeur! Mark Davis (Mixed in Key) à créer la roue de Camelot (en voilà enfin un qui peut se vanter d'avoir inventé la roue...) qui assigne à chaque tonalité un chiffre allant de 1 à 12 (pour les 12 demis tons de la gamme chromatique) et une lettre A ou B (Mineur ou Majeur) et qui classe le tout de manière à trouver rapidement les tonalités compatibles.


Image originale


Concretement à partir de n'importe quel chiffre il vous est (théoriquement) possible de mixer harmoniquement le morceau avec n'importe quel morceau aillant la même lettre et le même chiffre à + ou - 1 près; Ex: Je suis en 3A je peux donc mixer un morceau aillant le chiffre 2A, 3A ou 4A comme tonalité.

Il est également possible de passer d'une lettre à l'autre à condition de ne pas changer de chiffre; Ex: je suis en 3A je peux donc passer à 3B.

Si on détaille un peu on remarquera simplement que la roue de camelot met cote à cote les tonalités compatibles et met en regard les tonalités majeures avec leur mineure relative.



Sens horaire ou anti-horaire? Case de départ?

Ce sont des questions qui reviennent fréquemment sur les forums aillant lien au mixage harmonique. Je vous livre ici mon approche toute personnelle.

Comprenez par là qu'il n'y a pas de régles établies, il est cependant plus interressant à mon avis de garder un sens global dans la sélection de morceaux. J'entends par là choisir le sens horaire ou anti horaire et essayer de s'y tenir. Tout ca dans le but de varier au maximum les tonalités, rendant ainsi votre mix moins monotone. Evidemment de petits retours en arrière ne sont pas à exclure du moment que la direction générale ne change pas.

Quant au point de départ, là encore il n'y a aucune règles établies, cependant j'éssais toujours de commencer un mix 6-7 cases avant mes morceaux préfèrés, pour amener doucement l'auditeur vers ce qui j'espére le fera danser! Vous remarquerez souvent que certains de vos morceaux préférés sont tous regroupés dans une zone précise, dans ce cas là je trouve ma méthode idéale puisque elle vous permet d'amener les gens petit à petit dans le mix. Pour encore plus d'euphorie sur la piste de danse, reportez vous au chapitre sur la modulation.

Influence du Pitch

Ceux qui ont jeté un coup d'oeil au glossaire DJ savent déjà que changer le pitch revient à changer la tonalité d'un morceau (pitch=hauteur en anglais) avant de changer son tempo!

Ce qui veut dire que le chapitre précédent n'est valable QUE pour les morceaux dont le tempo serait proche (+-1%)

Quel est donc l'influence des variations de pitch sur la tonalité de notre morceau?

Une règle simple nous dit qu'une variation de +-6% du pitch correspond à un changement de tonalité de +-1/2 ton

Ce qui, rapporté à la roue de camelot nous donne +- 7

Ex: Notre morceau en 3A (Si bémol) pour être mixé au tempo doit avoir un pitch de +6% ce qui fait que la tonalité du morceau ainsi joué sera de 10A (Si)

En pratique à moins de ne jouer que des morceaux avec un tempo similaire, il vous faudra prendre en compte les variations de pitch afin de garantir la compatibilité de vos morceaux. Il semblerait que sur ce point rapid evolution soit un peu plus avancé puisqu'il prend en compte ce paramètre, chose que ne fait pas mixed in Key.

Key Lock ou Master Tempo

Le Key Lock aussi appelé Master Tempo, permet de garder la tonalité d'un morceau malgré les variations de pitch. C'est l'arme absolue de ceux qui voudraient se mettre au mix harmonique, car il permet de s'affranchir des effets néfastes des variations de pitch. Si vous avez une telle fonction sur votre système (DVS; platine CD; Certaine platines vinyle) surtout n'hésitez pas à vous en servir!

Alors, évidemment ne vous en servez pas aveuglément, le Key lock ou master tempo permet de garder la tonalité, mais cela à un cout, en l'occurrence la destruction d'une partie du message audio; d'infime trame sont supprimées/ajoutées afin d'accélérer/ralentir le tempo sans modifier la tonalité. De plus afin de garantir un son correct il faudra limiter son utilisation à des gammes de pitch restreintes. Cela dépend pour beaucoup du type d'algorithme utilisé et du tempo original du morceau, en règle générale retenez que plus le tempo est élevé plus faible devient la plage efficace du key lock.

A vous d'expérimenter les limites de cet outil.

Remarque: Si cela peut parraître contraignant sur le papier de ne pas pouvoir varier beaucoup plus le pitch des morceaux pour mixer harmoniquement, en pratique de grosses variations de pitch sont de toute facon peut recommandable à cause des effets "Dark Vador" ou "Mickey Mouse" sur les voix. Pour les morceaux instrumentaux, rien ne vous empêche de recourir à la règle des 6%

Modulation

La modulation est en théorie musicale une technique relativement complexe (aussi je ne l'ai pas détaillé plus haut)

Retenons simplement ici qu'il est possible de mixer deux morceaux distants de + ou - 7, ainsi que + ou - 2, sur la roue de Camelot. Cela correspond respectivement à un saut de 1/2 ou 1 ton.

De tel saut aurait un effet énergisant sur le mix, si effectué dans le sens des aiguilles d'une montre, ou relaxant si effectué en sens inverse.

Il est cependant plus difficile d'utiliser la modulation que les règles de bases du mix harmonique, car cela ne marche pas pour tous les morceaux.


Compatibilité de Modes

Tout comme détaillé dans la partie théorique de cet article, il existe différent modes que les modes Majeur (Ionian) et Mineur (Aeolian) intégré dans la roue de Camelot, à ma connaissance seul rapid evolution intègre la compatibilité de modes dans sa notation. Cela permet de faire resortir plus facilement les compatibilités et d#arriver encore plus rapidement à des résultat satisfaisant.

Role de l'Equalisation

Les fréquences qui génère les pires clash harmoniques sont sans aucun doute les basses fréquences. Elles sont de plus, plus sujettes à des inversion de phases. Il est donc tout recommandé d'utiliser l'equalisation lors de mix harmoniques. Pensez également au moyenne et haute fréquences pour faire resortir vos mix harmonique!


[*]De l'utilisation de cette technique

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, cette technique ne se limite pas uniquement au mixage. Elle tend à faire du Dj un musicien à part entière, en lui donnant les moyens de faire de la musique!
En effet prenons le cas du Turntablism, il est primordial qu'un groupe de DJ (BNN, C2C etc.) jouent en harmonie musicale, (ligne de basses, mélodies etc.), dan sle cas contraire en plus de sonner faux on s'éloignerait de l'idée de la platine instrument de musique!
Cela va pour le Dj qui joues avec un groupe de musicien également, il faut que lui meme devienne musicien, avec le lot de connaissances théorie/pratique qui vont avec.

Enfin tous les DJ faisant Mashup, bootleg, remix, à base de plusieurs morceaux auront tout interet à savoir si musicalement leurs créations tiennent la route.

Conclusion et liens

Voilà je crois que vous savez maintenant l'éssentiel à savoir sur le sujet. Si cependant un point vous parait obscur voir faux, hésitez pas à m'écrire pour m'en informer.

Durant l'élaboration de ce sujet en plus de ma simple expérience avec la méthode et mes (faibles) connaissances en théorie musicale, je suis aller galner des informations un peu partout sur le net, le moins que je pouvais faire était de les mettres en lien sur ce sujet. La grosse partie des infos présentés ici aillant déjá été traité (au moins une fois) sur d'autre site.

Je remercie chaleureusement également "Jéjé le Saxo" et son proffesseur de saxophone pour m'avoir permis de mieux comprendre la théorie musicale.

Comme source je citerais donc:

- Musimatics de Gareth Loy (en anglais): Excelent livre sur la relation entre mathématiques et musique

- Mixed In Key: Lien commercial du logiciel du meme nom. Des exemples en musique et un forum trés enrichissant

- Mixshare : Idem que mixed in key mais en gratuit, une partie wiki complete et un forum

- Dj Prince : Site perso d'un dj dédié au mixage harmonique. de nombreux mixs téléchargeables.

- Dj Tutor Tutorial sur le mixage harmonique en vidéo (anglais) par DJ Ellaskins le DJ Tutor!
[/list]

Pour terminer oubliez pas de laisser vos impressions (bonnes comme mauvaises) sur ce sujet sur le forum encore par mail. Ca fait toujours plaisir et ca motive pour la suite.



Cet article provient de Turntablism972
http://www.turntablism972.com

L'adresse de cet article est :
http://www.turntablism972.com/modules/AMS/article.php?storyid=129